Les besoins énergétiques d’un chaton

Les besoins énergétiques d’un chaton

Les besoins protéiques et minéraux d’un chaton sont plus importants que ceux d’un chat adulte. Le développement adéquat de votre chaton dépend essentiellement d’une alimentation qualitative et saine. Celle-ci doit être adaptée à ses besoins spécifiques afin de favoriser une croissance parfaite du petit chat. Son alimentation doit ainsi répondre à ses besoins spécifiques afin de favoriser son développement musculaire et osseux.

Le besoin protéique

Un chaton présente des besoins estimés à environ 130 kilocalories par kilogrammes entre la dixième et la vingtième semaine d’âge. Vous pouvez prioriser des aliments comme le paquet de croquette chaton (exemple) qui a une valeur énergétique adéquate et bien définie. La maximisation de l’apport en protéine est cruciale dans cette période. En effet, les chats sont des carnivores qui ont essentiellement besoin de protéines d’origine animale. Cette dernière est la seule en mesure d’assurer l’apport d’éléments vitaux comme la taurine. À noter que ce sont des éléments qu’il est impossible au chaton de produire ou de retrouver ailleurs.

Lire également : Pourquoi des dragées pour baptême ?

Il est recommandé que la quantité de protéines dans l’alimentation de votre chaton soit à 90 % d’origine animale. Au cours de cette période délicate de croissance, le rapport protido-calorique est situé entre 80 et 110. Ceci contribuera aux renouvellements effectifs des tissus ainsi qu’à leur développement. La taurine et l’arginine sont deux acides aminés indispensables qui doivent se retrouver dans l’alimentation de votre chaton. En effet, une carence en taurine serait responsable de pathologies cardiaques et oculaires majeures chez votre animal de compagnie.

L’arginine est un acide aminé qui favorise l’élimination de substances toxiques élaborée par l’organisme. Une carence de cette dernière serait à l’origine d’un coma d’emblée conduisant à la mort. Ainsi, une alimentation adaptée pour un chaton doit être prioritairement constituée de protéines à forte valeur biologique et hautement digestible.

A lire également : Guide pour choisir son vélo

Le besoin en lipide

Les lipides sont des nutriments primordiaux pour la bonne croissance de votre petit chat. Les lipides représentent l’une des principales sources d’énergie. Un régime alimentaire fait de 10 à 15 % de matière grasse est idéal pour la préservation de la santé de votre chaton. En effet, les lipides favorisent la synthèse d’acides gras indispensable pour le bien-être de ce dernier. Les acides gras saturés sont uniquement des sources énergétiques en calories. Les acides gras polyinsaturés favorisent le maintien de l’intégrité des membranes cellulaires.

Ils participent au transport des vitamines et autres substances liposolubles à travers la membrane cellulaire. Ces acides gras interviennent dans l’oxygénation cérébrale et dans la transmission de signaux nerveux. Ils stimulent la production des hormones et assurent l’intégrité intestinale. Les graisses jouent un rôle essentiel dans le maintien d’un pelage sain et brillant pour votre petit chat. Elles rendent également la nourriture beaucoup plus appétissante.

Ainsi, une carence lipidique serait responsable d’une altération du système immunitaire chez votre chaton. Ce dernier pourrait présenter une peau sèche, un pelage pâle ainsi qu’un trouble de la cicatrisation. Il est donc important de respecter les besoins énergétiques en lipide. L’acide alpha linoléique et l’acide linoléique se retrouvent dans les huiles végétales. Par ailleurs, l’acide arachidonique est un lipide issu de la viande.

Le besoin en glucide

En réalité, les besoins en glucide sont peu importants pour le chaton. En effet, grâce à la néoglucogenèse, ce dernier peut facilement produire des glucides à partir des protéines. L’apport dans l’alimentation ne doit pas excéder 25 à 53 % de matières sèches d’amidon. Dans le cas contraire, votre petit animal de compagnie risque de présenter des troubles digestifs. Les glucides alimentaires sont souvent mal digérés par les chatons. Par ailleurs, ils permettent essentiellement de constituer ses réserves d’énergie.

Le besoin en minéraux

Les principaux minéraux indispensables dans l’alimentation du chaton sont le calcium et le phosphore, peu importe la race de chat. Ces derniers favorisent la minéralisation du squelette osseux. Tout défaut en besoins nutritionnels liés à ces minéraux serait à l’origine d’une altération de la croissance osseuse et d’une déminéralisation. Cependant, un équilibre entre les minéraux est fondamental, car l’excès de l’un pourrait être à l’origine d’un défaut de l’absorption de l’autre. Il faut savoir qu’une alimentation ménagère doit être accompagnée d’une substance minérale vitaminée appropriée pour assouvir les besoins en minéraux du chaton. Les besoins en minéraux sont donc également importants.

Le besoin en vitamines

Les besoins en vitamines du chat sont bien définis. Ce dernier est incapable de synthétiser la vitamine A ou encore la vitamine D. Cependant la vitamine A est indispensable pour l’élaboration de la matrice protéique de l’os du chaton. Quant à la vitamine D, elle participe à la calcification de cette matrice. Par ailleurs, il faut un équilibre parfait entre les différents éléments pour éviter tout trouble du système. Ainsi, chez le chaton, le rapport de la vitamine A par rapport à la vitamine D doit être au-delà de 10 et le rapport phosphocalcique doit être environ 1,3.

L’alimentation adéquate du chaton est caractérisée par l’approvisionnement en aliments complets et parfaitement équilibrés. Ces derniers doivent respecter les besoins énergétiques nécessaires au développement du chaton.