Quel est le principe de fonctionnement d’une mutuelle ?

Quel est le principe de fonctionnement d’une mutuelle ?

Une société mutuelle internationale ? Il n’existe pas ! Chez Expat Assure, vous êtes nombreux à nous contacter, à la recherche d’une « mutuelle d’expatriés », d’une « mutuelle internationale » ou d’une autre variante du mot « mutuelle ». En fait, ce terme est largement accepté dans la langue française courante pour désigner une assurance maladie. Cependant, parler de « mutuelle » lorsqu’il s’agit d’assurance privée internationale est une erreur. L’utilisation abusive du mot « mutuelle » cache une certaine confusion quant à ce qu’est réellement l’assurance maladie internationale. Cet article met les pendules à l’heure en expliquant les différences fondamentales entre les mutuelles et l’assurance maladie internationale. En effet, il est très important de connaître ces nuances afin de bien choisir la couverture santé de votre expatrié.

Les mutuelles en France

Pour bien comprendre pourquoi l’assurance maladie international ne couvre pas de la même manière que les mutuelles en France, il est important de rappeler d’abord l’origine et la définition du mot « mutuelles ».

A découvrir également : Un planning 2014 gratuit à télécharger sur Excel

À l’origine, « mutuelle » est un raccourci vers le terme « société mutuelle ». Réglementées par le Code des mutuelles d’assurance, les mutuelles sont l’une des trois organisations d’assurance autorisées à proposer des compléments de santé en France. (Les deux autres sont des compagnies d’assurance et des institutions de retraite.)

Un supplément santé est un contrat d’assurance maladie qui est contracté pour compléter les remboursements de l’assurance maladie. Il existe deux types de suppléments de santé :

A voir aussi : Conseils pour positionner son orchidée

Il existe deux types de santé complémentaires :

  • Solidarité sanitaire complémentaire et
  • gestionnaires Santé complémentaire que vous ne prenez pas en charge ou que vous n’êtes pas responsable

Comprendre la différence entre ces deux types de soins de santé complémentaires est la première étape pour comprendre mieux en quoi l’assurance internationale diffère des mutuelles françaises.

Qu’est-ce que la solidarité en matière de santé complémentaire et responsable ?

La solidarité et la responsabilité supplémentaires sont les contrats d’assurance maladie les plus répandus en France et, en général, ce sont ceux que la plupart des gens désignent lorsqu’ils utilisent le mot « mutuelle ».

Ces contrats exigent une certaine responsabilité des assurés à l’égard de la sécurité sociale (d’où leur nom) : ils ne sont valables que pour le parcours de soins de la sécurité sociale, ils ne remboursent que les frais de santé au-delà de la couverture d’assurance maladie et ne couvrent pas la contribution forfaitaire de l’assuré ou le trop-payé des frais.

Les contrats de solidarité et responsables ont des conditions qui sont très favorables mesure favorable pour les assurés : ces assurances n’incluent pas de questionnaire médical au moment de la souscription, c’est-à-dire qu’elles couvrent l’ensemble des antécédents médicaux de leurs assurés et ne refusent pas d’assurer certaines personnes en fonction de leurs antécédents médicaux. Vos tarifs ne changent pas en fonction de l’état de santé ou de l’âge de l’assuré. De plus, les contrats sont à vie, c’est-à-dire sans limite de durée ni d’âge.

Quels sont les soins complémentaires que vous ne soutenez pas ou dont vous êtes responsable ?

En revanche, les suppléments de santé qui ne prennent pas en charge et ne sont pas responsables couvrent tous les coûts liés aux soins, aux consultations ou aux médicaments (frais d’utilisation, franchises, dépassements de frais, etc.) mais il existe des restrictions sur l’adhésion et les frais peuvent augmenter en fonction de l’âge et des frais médicaux profil de l’assuré. Comme nous le verrons plus loin dans cet article, le fonctionnement de l’assurance maladie est plus proche des compléments de santé qui ne soutiennent pas et ne sont pas responsables que des compléments solidaires et responsables.

Les mutuelles n’émettent que des contrats de santé solidaires et responsables, tandis que les compagnies d’assurance et les institutions de retraite peuvent émettre les deux types de suppléments de santé. Par extension, le mot « mutuelle » est devenu le mot le plus couramment utilisé pour qualifier toutes les assurances maladie complémentaires à la sécurité sociale.

Le mot « mutuelle » est donc quelque peu suremployé, mais en France, cela ne pose pas vraiment de problème car la grande majorité de l’assurance maladie fonctionne selon le principe de compléments de santé solidaires et responsables.

En revanche, le terme « mutuelle » prête à confusion lorsqu’il est utilisé pour désigner une assurance maladie à l’étranger.

Pour Lorsqu’ils souscrivent leur assurance maladie internationale, de nombreux expatriés sont surpris, voire déçus, de découvrir que les conditions générales de leur assurance sont très différentes de celles de leur mutuelle d’assurance.

Comment fonctionne l’assurance maladie internationale ?

Il est important qu’un expatrié ou un futur expatrié comprenne le fonctionnement de l’assurance maladie internationale afin de pouvoir choisir correctement sa couverture santé à l’étranger.

La différence la plus visible entre une mutuelle d’assurance en France et une assurance maladie internationale est le prix.

Pourquoi ?

Alors que les mutuelles d’assurance n’assurent qu’en France, l’assurance maladie internationale est valable dans de nombreux pays. Mais, à l’étranger, les coûts des soins de santé sont souvent plus élevés qu’en France.

En fait, de nombreux pays ne réglementent pas leur taux de santé comme en France (en France, la plupart des médecins appliquent des taux qui suivent l’échelle de sécurité sociale. Ces tarifs convenus sont très abordables par rapport aux tarifs gratuits).

En outre, une mutuelle d’assurance française ne couvre qu’une partie des frais médicaux de l’assuré (30 % en moyenne) car elle complète le remboursement des soins d’assurance maladie. Au contraire, l’assurance maladie internationale couvre tous les frais médicaux de la personne assurée.

Par conséquent, vous devrez multiplier votre taux d’assurance mutuelle par au moins trois fois pour avoir une idée de ce que vous coûterait une assurance internationale.

L’autre différence notable entre l’assurance maladie internationale et l’assurance mutuelle réside dans les restrictions et exclusions (sur l’âge ou les antécédents médicaux de l’assuré) appliquées par l’assurance maladie internationale.

Ces restrictions et exclusions sont, en fait, des mécanismes visant à réguler la consommation médicale des assurés, sur un marché médical international bien plus cher que le marché médical français :

La plupart des assurances maladie internationales exigent que chaque futur assuré remplisse un questionnaire avant de s’inscrire afin de déterminer ses antécédents médicaux et les coûts qu’ils peuvent encourir en termes de soins. Suite Dans ce questionnaire, l’assurance décide d’exclure ou non certaines maladies ou dossiers médicaux déjà signalés qui présentent un risque d’utilisation élevée des soins de santé. Vous pouvez également refuser de couvrir une personne dont les antécédents médicaux sont trop lourds. Dans la même logique, certains contrats cessent après un certain âge de l’assuré (65 ou 70 ans, âge moyen auquel les frais médicaux augmentent).

L’assurance maladie internationale a également un délai d’attente plus court ou plus long avant d’offrir une couverture maternité. Par conséquent, si vous décidez de souscrire une assurance maladie pour prendre soin de votre grossesse déjà en cours, vous serez probablement exclu.

Il est important de noter que l’assurance complémentaire de la Caisse des Français de l’Abroad fonctionne selon le même principe que l’assurance maladie internationale et non comme les mutuelles d’assurance. Dans de nombreux pays (par exemple en Angleterre), l’assurance maladie locale diffère également des mutuelles françaises.

Du point de vue français, l’assurance maladie internationale peut sembler, à première vue, moins intéressante que les mutuelles. Cependant, ce type de soins de santé est souvent la meilleure option pour un expatrié, surtout s’il déménage dans un pays où le système de santé public est déficient, un pays où la santé coûte cher ou s’ils souhaitent continuer à être couverts dans leur pays d’origine, en plus de leur pays d’expatriation.

Changez votre façon de penser l’assurance maladie

En France, nous sommes habitués à ce que les mutuelles prennent soin de tous nos soins médicaux, des plus imprévisibles aux plus inoffensifs. Mais contrairement à une mutuelle, l’objectif de l’assurance internationale est plutôt d’assurer une protection contre les risques de conséquences les plus graves ou les imprévus, contre les soins médicaux les plus banals.

En effet, avec l’assurance internationale, tous les risques considérés comme prévisibles (maternité, dentisterie, maladies optiques, maladies chroniques, antécédents médicaux…) sont couverts dans des conditions plus strictes ou sont exclus, tandis que l’assurance mutuelle ne pratique pas d’exclusions ou de restrictions.

Le support des lunettes sont un bon exemple pour comprendre ces différences. En France, avec une bonne mutuelle, vous pouvez changer vos lunettes tous les deux ou trois ans à moindre coût. Avec l’assurance internationale, la couverture de soins optiques est généralement une garantie facultative assez coûteuse et, en général, sera plus avantageuse économiquement. Pour qu’un assuré paie ce type de soins de sa poche.

Au contraire, une maladie ou un accident grave peuvent avoir des conséquences plus dramatiques à l’étranger qu’en France. En fait, sans assurance maladie, un expatrié est contraint de se faire soigner uniquement dans le secteur public (option risquée dans les pays dont le système de santé est médiocre) ou de payer un prix élevé pour des soins médicaux dans le secteur privé (dans de nombreux pays, sans assurance, les soins de santé dans le secteur privé sont extrêmement cher), d’où l’avantage d’avoir une assurance maladie internationale lorsque vous êtes expatrié, même s’il ne s’agit que d’une couverture pour les soins essentiels.

Puis-je conserver ma mutuelle d’assurance française lorsque je suis expatrié ?

S’il n’y a pas de « mutuelle internationale », qu’advient-il de la validité d’une société mutuelle ? français classique à l’étranger ?

Tout d’ abord, il faut faire la différence entre le séjour temporaire à l’étranger (où vous maintenez votre résidence en France et votre affiliation à la Sécurité sociale) et l’expatriation (où vous n’êtes plus connecté au système de protection sociale français) : de nombreuses mutuelles françaises indiquent qu’ils couvrent l’étranger, mais cela ne concerne que l’Union européenne ou les voyages et voyages temporaires. Ce type d’avantage mutuel perd sa validité dès que vous ne résidez plus en France parce que vous n’êtes plus affilié à la Sécurité sociale.

Certaines mutuelles proposent d’adapter leur contrat français à leur nouvelle situation afin de qui peuvent continuer à le couvrir à l’étranger. Le problème est que le niveau de leurs prestations est généralement fixé sur la base des taux de remboursement de la Sécurité sociale, ce qui signifie que leur couverture sera insuffisante dans les pays où les coûts médicaux sont plus élevés qu’en France. Si vous décidez de conserver votre assurance maladie à l’étranger, il est important de vérifier que votre assureur correspond à votre niveau de prestations aux taux médicaux pratiqués dans votre pays d’expatriation.

D’autres mutuelles françaises proposent des contrats internationaux aux expatriés, à un coût plus élevé que leurs contrats français. Votre mutuelle d’assurance devient techniquement une assurance santé internationale.

Si c’est le cas de votre assureur, vous devrez tout de même vous avertir de votre changement de situation et de votre désir de contracter un contrat international car ce transfert n’est pas automatique.

Cela dit, dans le contexte d’une expatriation, il sera souvent plus approprié de comparer le marché international de l’assurance maladie, qui propose des solutions de couverture santé adaptées aux besoins des expatriés, plutôt que d’essayer de conserver ou de modifier leur mutuelle d’assurance française.

En tant qu’expatrié français, si vous souhaitez bénéficier d’une couverture santé internationale, vous pouvez opter pour la Caisse des Français de l’Abroad une assurance complémentaire (c’est l’option internationale qui se rapproche le plus de l’assurance médicale/mutuelle), ou pour une assurance internationale classique. Chacune de ces deux options présente des avantages et des inconvénients qui varient selon votre profil, vos antécédents médicaux, le pays dans lequel vous vous installez et d’autres paramètres. Vous trouverez ici les différences, ainsi que les principaux avantages et inconvénients de ces deux types de couverture maladie à l’étranger.

Comme vous aurez bien entendu, il n’existe pas de « mutuelle internationale ». D’autre part, il existe de nombreuses options de couverture santé spécialement conçues pour répondre aux besoins du mode de vie des expatriés.

Expat Assure peut vous aider à trouver la couverture santé internationale qui vous convient le mieux, n’hésitez pas à demander votre comparaison d’assurance ou à nous appeler.