Favoriser l’autonomie dans les résidences senior

Les résidences senior les plus récentes sont conçues de manière à faciliter le quotidien des personnes âgées, qu’elles soient parfaitement autonomes ou en état de semi-validité. Les avancées technologiques de ces dernières décennies ont largement contribué au développement de nombreux outils qui permettent de rassurer aussi bien les personne âgées vivant dans ce type de structure que leurs familles : la vidéosurveillance, l’automatisation des équipements, les systèmes de reconnaissance et de synthèse vocale pour actionner et/ou arrêter des interrupteurs, des objets connectés, des robots de compagnie, etc.

Familiarisez-vous avec ces nouvelles technologies

Tout va si vite dans le monde d’aujourd’hui que personne n’a le temps de penser et encore moins de suivre les différentes évolutions technologiques. C’est devenu presque une mission impossible, mais il ne faut pas désespérer pas, car il est encore temps de raccrocher les wagons et de suivre ces mutations. La technologie fait maintenant partie intégrante de la nouvelle génération de résidences senior.

La vidéosurveillance est un exemple de l’un des nombreux outils créés pour accompagner les personnes âgées dans leur quotidien et de rassurer au même temps leurs familles. Elle fonctionne sans interruption, seule ou couplée éventuellement avec d’autres services qui faciliteront la détection de la moindre anomalie comme des mouvements ou bruits suspects inattendus ou encore l’apparition de la fumée. Contrairement à la télésurveillance où ce sont des inconnus qui s’occupent de surveiller les seniors, la vidéosurveillance est prise en charge, dans la majeure partie des cas, par quelqu’un appartenant au cercle familiale ou un ami proche. Cela permet de limiter et préserver l’intimité des seniors au sein de son cercle familial. Tous les membres de la famille de la famille de la personne chez qui la vidéosurveillance a été installée peuvent avoir accès grâce à un abonnement multi-utilisateur. Les avantages d’un tel système sont nombreux :

  • On peut jeter un coup d’œil de temps à autre pendant la journée pour s’assurer que tout se passe bien.
  • On peut regarder, avant d’appeler, pour s’assurer que la personne n’est pas occupée à une tâche qui requiert toute son attention ou simplement en train de se reposer.
  • On peut suivre les éventuels soins prodigués par une personne du corps médical.
  • On peut lancer des alertes à l’aide auprès des autorités compétentes en cas de chute, d’infraction, des cris à l’aide ou de tout autre événement requérant l’intervention d’un tiers (médecin, pompiers, etc.).

La vidéosurveillance ne remplace en aucun cas une présence physique. Cela ne vous interdit pas de rendre visite régulièrement à votre parent ou ami.

La domotique dans le quotidien des seniors

La domotique est un ensemble de techniques et de sciences (électronique, physique du bâtiment, informatique, automatisme, télécommunications, etc.) dont le but est d’intégrer dans tous les habitats (résidences senior, hôtels, maisons, etc.) tous les automatismes en termes nécessaires afin d’assurer la sécurité, la communication intra et extra-habitat, la gestion optimale de l’énergie, le confort indispensable au bien-être des résidents, etc.

Grâce à la domotique, il est aujourd’hui possible de créer un habitat intelligent pour garantir au résidents beaucoup plus de tranquillité et de confort au jour le jour. Des nombreux services basés sur la domotique voient le jour pratiquement tous les ans :

Des capteurs qui apprennent et mémorisent progressivement les habitudes de la vie courante des résidents, comme par exemple, l’heure à laquelle ils se lèvent ou se couchent. Ils peuvent ainsi déclencher une alerte en cas d’anomalie : la personne ne s’est pas levée ou couchée comme à son habitude. Les capteurs peuvent fonctionner également comme des détecteurs d’effraction.

La mise en place de deux programmes qui permettent de mettre en route ou de couper, d’un simple clic de bouton, les appareils électriques et les robinets d’eau ou de gaz dès l’arrivée ou le départ des résidents. De cette manière, les risques d’incendie et de dégâts des eaux sont très limités.

Quels sont les autres moyens pour sécuriser un habitat ?

La technologie n’est pas le seul moyen employé pour sécuriser et rendre confortables les résidences senior.

Les moyens d’accès ont été repensés et les marches supprimées aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur des appartements, et cela, au profit des rampes d’accès et des ascenseurs.

L’intérieur des appartements a été aménagé de manière à faciliter les tâches quotidiennes et le déplacement des personnes à mobilité réduite qui s’en servent d’une canne, d’un fauteuil roulant ou qu’on simplement des difficultés à marcher.

Des douches à l’italienne (bac à douche au ras du sol) sont installées dans les salles de bain à la place des baignoires et sont équipées avec des barres de douche, des poignées de maintien et parfois des sièges pour faciliter la toilette. Le revêtement du sol des salles de bain est antidérapant limitant ainsi les risques de chute lorsqu’on sort de la douche.

Les chambres sont équipées avec un chemin de nuit simplifiant ainsi les déplacements la nuit.

Des contrastes tactiles et des contrastes de couleurs sont mis en place afin de faciliter l’usage, le repérage et le guidage des résidents.

Pour résumer

Les promoteurs immobiliers ont écouté et ont mis l’accent sur l’emploi des nouvelles technologies, telles que la domotique, dans les dernières résidences senior. Tout cela dans le seul but de rendre le quotidien de ses résidents plus sécurisants, avec un maximum de confort et rassurants pour eux et tout leur entourage.